Historique

Initiative formée lors d’une réunion le 18 janvier 1947, la Société des Amis Jean Cavaillès a été créée le 26 avril 1947 par une assemblée constitutive (voir le courrier annonçant cette création). Le Bureau était alors constitué de Raymond Aron (Président), Mme Lautman, Gabrielle Ferrières, Gaston Bachelard, Jean Baillou, Georges Canguilhem, Henri Cartan, Charles Ehresmann, Georges Friedmann, Jean Hyppolite, Jean-Pierre Thiébaut (Trésorier) et Georges Gusdorf (Secrétaire) (voir les statuts de 1947).

Le journal Combat du 30 mai 1947 annonce la naissance de la Société, qui est officiellement déclarée le 3 décembre 1947 (voir le document de dépôt en Préfecture et le récépissé de déclaration d’association) et dont la création est publiée au Journal officiel des 22-23 décembre 1947 (voir l’annonce). Canguilhem assura bientôt les fonctions de Secrétaire.

Le 25 janvier 1960, elle organisa une cérémonie d’hommage à Cavaillès, en réponse à d’indignes inscriptions griffonnées sur les murs de l’École Normale Supérieure, jusqu’en salle Cavaillès ; les élèves de l’École vinrent nombreux (voir un compte rendu de la journée ainsi que les allocutions de Raymond Aron et Georges Canguilhem).

Après le décès de Jean-Pierre Thiébaut, en 1973, Georges Canguilhem assura provisoirement ses fonctions de Trésorier, sur la demande de Marcel Ferrières. Légalement domiciliée à l’École Normale Supérieure, la Société y tint des réunions annuelles jusqu’en 1977. La Société connut ensuite une période de latence, suite à la maladie puis au décès de son Président Raymond Aron en 1983.

Par un courrier du 2 février 1988 à Georges Poitou, directeur de l’École Normale Supérieure, Georges Canguilhem rendit « vie et activité » à la Société. Le 1er mars 1988, ayant reçu l’approbation de Gabrielle Ferrières, sœur de Jean Cavaillès, Canguilhem écrit aux anciens membres de la Société : « Pour plusieurs raisons, il me semble qu’il conviendrait de rendre vie et activité à notre Société. La première tient à l’âge de la plupart d’entre nous. La seconde tient à un renouveau manifeste d’intérêt, dans les générations les plus jeunes, pour la personne et l’œuvre de Jean Cavaillès. Ne serait-il pas temps d’assurer la continuité d’une mémoire ? » (lire le courrier).

Le Bureau se réunit le 23 juin 1988. Canguilhem suscita, de juin à novembre, l’adhésion d’environ 25 nouveaux membres. Le 19 avril 1989, la Société fut rassemblée : Henri Cartan fut élu président, Bruno Huisman secrétaire, et un nouveau Bureau fut composé. Le 6 juin 1989, Hourya Benis Sinaceur devint trésorière.

Jacques Bouveresse fut élu Président en 1995, Bertrand Saint-Sernin en 2007 et Jean-Jacques Szczeciniarz en 2010.

Alain Michel devint Secrétaire en 1995, suivi de Jean-François Braunstein en 2007 et de Baptiste Mélès en 2014.

Succédant à Hourya Benis Sinaceur, Pierre Wagner est Trésorier depuis 2009.

Président Secrétaire Trésorier
1947 R. Aron G. Gusdorf J.-P. Thiébaut
1947/1950 R. Aron G. Canguilhem J.-P. Thiébaut
1973 R. Aron G. Canguilhem G. Canguilhem
1983  / G. Canguilhem G. Canguilhem
1989 H. Cartan B. Huisman H. Benis Sinaceur
1995 J. Bouveresse A. Michel H. Benis Sinaceur
2007 B. Saint-Sernin J.-F. Braunstein H. Benis Sinaceur
2009 B. Saint-Sernin J.-F. Braunstein P. Wagner
2010 J.-J. Szczeciniarz J.-F. Braunstein P. Wagner
2014 J.-J. Szczeciniarz B. Mélès P. Wagner

La Société compte une soixantaine de membres, essentiellement des universitaires confirmés et de jeunes collègues philosophes, mathématiciens, historiens. Depuis le décès de Lucie Aubrac en 2007 et de Raymond Aubrac en 2012, Pierre Yves Canu est le dernier représentant de la génération des Résistants.

Chaque année depuis 2009,  la Société des Amis de Jean Cavaillès organise, à la suite de son Assemblée générale, les Conférences Jean Cavaillès.

Archives

Les archives du secrétariat de la société Les Amis de Jean Cavaillès sont conservées depuis mars 2017 au centre documentaire du Caphés, 29 rue d’Ulm (Paris). Elles peuvent être consultées sur autorisation du Président de la Société.

Textes d’hommage