Lieux de mémoire

Des salles de cours portent le nom de Jean Cavaillès dans différents lieux où il a enseigné.

 

Paris : la salle Jean Cavaillès de l’École Normale Supérieure de Paris

À l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm, une salle porte le nom de Jean Cavaillès. Il s’agit de l’ancienne salle D, où il avait coutume d’enseigner.

La salle fut inaugurée le 1er décembre 1945 par Georges Canguilhem, Henri Cartan, Raymond Aron, Jean Baillou, Jean Bayet et André Malraux.

Nous remercions le service Communication de l’École Normale Supérieure, qui nous a envoyé ces photographies.

Voir Stéphane Israël, « Épilogue », in Les Études et la guerre. Les Normaliens dans la tourmente (1939-1945), Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2005.

Paris : la plaque du 34 avenue de l’Observatoire à Paris

Une plaque a été déposée le 24 mars 1964 par le réseau Cohors-Asturies devant le 34 avenue de l’Observatoire, où Jean Cavaillès fut arrêté avec sa sœur et son beau-frère.

Paris : la salle Jean Cavaillès de la Sorbonne

À l’université Paris I Panthéon Sorbonne, Georges Canguilhem inaugura le 19 janvier 1974 la salle Jean Cavaillès.

Paris : le lycée Louis-le-Grand

Au lycée Louis-le-Grand, où Cavaillès fut élève, une plaque commémorative a été déposée le 7 avril 1998.

Amiens

La salle municipale d’Amiens consacrée aux réunions publiques porte le nom d’« amphithéâtre Jean Cavaillès » depuis le 20 octobre 2010. Cette salle se trouve dans l’ancien lycée de garçons de la ville, où Cavaillès enseigna de 1936 à 1938. Une laque est apposée à l’entrée de cette salle, ainsi qu’à l’entrée de la salle Lucie Aubrac.

Bayonne

À Bayonne, ville où Cavaillès a effectué une partie de ses études secondaires (1918-1920), une école élémentaire porte son nom.

Le 20 mars 1986 a été organisée une cérémonie, lors de laquelle Georges Canguilhem a prononcé un discours. Une plaque commémorative a été apposée.

Clermont-Ferrand

Depuis le 2 décembre 2004, une salle porte le nom de Jean Cavaillès à la Maison des Sciences de l’Homme de Clermont-Ferrand, 4 rue Ledru.

Figanières

À Figanières, dans le Var, a été ouvert en 2003 un collège Jean Cavaillès.

Saint-Maixent

Une rue Jean-Cavaillès a été inaugurée dans sa ville natale de Saint-Maixent (Deux-Sèvres).

La rue Jean-Cavaillès à Saint-Maixent.

La rue Jean-Cavaillès à Saint-Maixent.

Une plaque en l’honneur de Jean Cavaillès a également été posée le 14 juillet 2015 au 31 rue Anatole-France.

Sèvres

Une école privée portant le nom de Jean Cavaillès fut créée à Sèvres en 1954 par Claire Lejeune, grande résistante ayant combattu aux côtés de Jean Cavaillès. Celle-ci dirigea l’école jusqu’à sa retraite en 1993. Cette école est devenue la halte-garderie et centre de loisirs Beauregard.

Strasbourg

À l’Université de Strasbourg, l’amphithéâtre 1 du bâtiment Le Patio a reçu le nom de Jean Cavaillès. Il fut inauguré le 9 mai 1967 en présence de Georges Canguilhem.

Toulouse

À l’Institut de Mathématiques de Toulouse, la salle 132 du bâtiment 1R2 porte depuis 2005 le nom de Jean Cavaillès.

IMG_0045IMG_0046

Villecresnes

À Villecresnes (Val de Marne), une stèle est érigée à la mémoire de Jean Cavaillès. Selon des témoignages oraux, il aurait été en contact, pendant la Résistance, avec le Docteur Bertrand, maire de la ville de 1946 à 1971.

La mémoire de Jean Cavaillès est honorée chaque année, les 8 mai et 11 novembre, lors des cérémonies patriotiques organisées par la municipalité et animées par la 131e Section de l’Union Nationale des Combattants.

Stèle en mémoire de Jean Cavaillès à Villecresnes.

Stèle en mémoire de Jean Cavaillès à Villecresnes (11 novembre 2015).